Sine – Saloum – Immersion dans l’aire marine protégée du Bamboung

By  |  0 Comments

La région naturelle du Sine-Saloum est à 03h de route au sud de Dakar, la capitale du Sénégal. Anciens royaumes sérères, le Sine et Saloum sont aussi les noms de deux fleuves dont la confluence forme le delta qui est l’une des plus grandes réserves environnementales du pays. Dans Toubacouta et ses environs, il existe un projet qui mérite une grande attention : l’aire marine protégée du Bamboung. Visite guidée avec Jumia Travel.

Copyright - saly-kertukki.fr

Copyright – saly-kertukki.fr

Le Sine-Saloum est bien arrosé avec les deux fleuves et le bras de mer que forment le delta qui referme la plus grande réserve en mangroves du pays , aussi un espace protégé. La conservation et le respect de l’environnement est l’une des raisons majeures de la création de cet espace. Au total, 14 villages sont impliqués dans la protection de cette aire et les populations locales œuvrent à assurer durablement une régénération des ressources halieutiques et à développer l’écotourisme. Dans le Bamboung, les acteurs lient étroitement protection de l’environnement et lutte contre la pauvreté par le développement car le projet a une portée économique importante.

Sine Saloum_203430868

Un mirador permettant une surveillance rigoureuse est planté, des balises posées et la pêche interdite dans la totalité du bras de mer soit sur une distance de 16 km. C’est ainsi que 7.000 hectares de zone naturelle sont mis en conservation et permettent la régénération de l’écosysteme. Le bolong du Bamboung est constitué d’une grande diversité d’habitats : zones sableuses, graveleuses, mangroves, tannes, herbiers, petits bolongs, fosses, hauts fonds, etc…

Pour sa part, le milieu ornithologique est riche de ses nombreux oiseaux: flamant nain, pélican gris, héron, goéland, mouette à tête grise. Ailleurs dans l’Ampc, il y a des phacochères, hyènes tachetées, servals, singes verts, etc. La protection de cet écosystème, à la fois riche et fragile du fait de sa grande sensibilité aux activités de l’homme et aux effets du changement climatique, a porté ses fruits.

Dans cet espace protégé, a été installé le campement communautaire de Keur Bamboung géré par des natifs des 14 villages. Ici, l’on développe le tourisme durable centré sur les milieux naturels et proposant aux intéressés de voyager de façon responsable. Les touristes découvrent et passent leur séjour en communion avec la nature en veillant à la préservation de la nature. Les lieux sont propres et les écoguides font découvrir aux touristes la richesse de la flore et de la faune marine que renferme la réserve. Sur toute l’étendue de la réserve, l’on s’éclaire au solaire, utilise l’eau du puits, circule à pied ou en voiture charrette. Pour une retraite ou une immersion en pleine nature, c’est l’endroit indiqué.

Copyright - Lefigaro.fr

Copyright – Lefigaro.fr

A partir de Dakar, il y a rarement de liaisons directes vers la région du Sine-Saloum. Mais une fois dans la ville de Fatick, vous trouverez des taxi-brousse pour rallier Toubacouta, Ndangane, Fimela, Kaolack et les villages environnants.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *