Road-trip au Togo – Visite guidée du célèbre marché des fétiches de Lomé

By  |  0 Comments

Ce petit pays de l’Afrique de l’Ouest possède de nombreuses attractions touristiques. Le Togo a pour capitale Lomé qui est une ville cosmopolite qui accueille beaucoup de nationalités. Ici, les endroits à visiter ne manquent pas ; Jumia Travel vous emmène pour une visite guidée du célèbre marché des féticheurs.

Copyright - JeuneAfrique

Copyright – JeuneAfrique

Situé dans le quartier d’Akodésséwa à l’Est de la ville, le marché est connu dans toute la sous-région. La centaine de guérisseurs qui tiennent boutique dans le marché viennent du Bénin voisin ; il faut dire que ce pays est réputé pour la culture vaudou mystique et occulte. On dit que le marché a été créé en 1963 par un groupe de sorciers béninois qui voulaient se rapprocher de leur clientèle qui traverse la frontière afin de bénéficier de leurs services. Dès l’entrée, une dizaine d’autels, remplis de petits fétiches de divinités vaudous, sont dressés derrière les étalages où sont exposés des crânes et peaux séchées d’animaux, des ossements de reptiles, des plumes d’oiseaux, des statuettes. On capte très vite l’odeur de chair pourrie qui caractérise l’endroit.

Surnommé le marché des têtes, les guérisseurs et marchands utilisent des restes d’animaux qu’ils achètent à des chasseurs. Ces carcasses sont ensuite réduites en poudre, mélangée à des herbes médicinales, puis ingérée ou inoculée. Ils disent que ces décoctions soignent toutes les maladies ainsi que les envoûtements. D’autres pensionnaires du marché sont réputés détenir des pouvoir surnaturels et pouvant réaliser les souhaits les plus improbables. Des femmes à la recherche de mari ou de progéniture, des hommes à la quête de fortune et des politiciens en lice pour des élections sont une clientèle fidèle du marché. Des talismans, bagues, bracelets et poudres sont donnés à ces personnes avec des prescriptions d’utilisation précises.

copyright - africardv.com

copyright – africardv.com

Le marché est devenu touristique ; une attraction qui n’a pas échappé aux marchands qui se sont regroupés en syndicat. A leur initiative, depuis quelques années, les touristes doivent s’acquitter d’un droit d’entrée fixé à 3500 F CFA par personne auquel ils devront ajouter 1500 à 2000 F CFA pour prendre des photos. Tout ceci donne droit à une visite guidée ; toutefois il est conseillé de ne pas y faire d’achats.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *