Ramadan 2017 – A La table algérienne à l’heure du F’tour

By  |  0 Comments

 

Comme dans tous les pays du Maghreb, la rupture du jeûne a un caractère que l’on qualifierait de sacré tellement c’est rituel. A Oran, Constantine, Alger ou Annaba ; ce mois béni du Ramadan est synonyme de partages et de grands repas en famille ou entre amis. Allons à la découverte de la table algérienne avec Jumia Travel.

Copyright - huffpostmaghreb.com

Copyright – huffpostmaghreb.com

Les algériens optent souvent pour de nouvelles habitudes lors de la période du jeûne musulman. Les goûts culinaires changent aussi à cette occasion et les menus par conséquence. Pour terminer une longue journée de diète, l’on mange souvent de la soupe : la fameuse chorba. Cette soupe aux vertus nutritionnelles reconnues est une spécialité locale ; elle est consistante et a une saveur unique relevée par les nombreuses épices avec lesquelles elle est préparée. A base de viande d’agneau, la chorba est accompagnée de légumes riches en nutriments qui permettent de se requinquer au plus vite. Toujours dans la liste des entrées incontournables, le Fikr est aussi très prisée au moment de rompre le jeûne : cette soupe de légumes est consommée chaude pour redynamiser le ventre.

Chorba Algerienne

Chorba Algerienne

Pour venir à bout de la faim et de l’appétit grandissant des jeuneurs, des plats typiquement algériens sont au menu. Les boureks sont des galettes qui nous viennent de la Kabylie ; ce sont de croustillantes galettes farcies au thon, à la viande hachée, aux légumes, au poisson ou au fromage. Consommés sans modération, les boureks sont de vraies bouchées de plaisir gustatif. Dans certaines régions de l’Algérie, ce met est apprécié pour sa consistance.

Un F’tour sans tajine et sans couscous ce n’est pas un vrai F’tour algérien. Le tajine Zeitoun est servi comme deuxième plat après les soupes. Ce plat est apprécié pour sa composition très riche en légumes et viandes. Oignons, carottes, pommes de terre, olives, boulettes de viande et de nombreuses épices sont les ingrédients de ce tajine. Servi chaud et dans un grand plat, c’est l’occasion de partager un repas avec toute la famille dans une ambiance conviviale. Le couscous est très prisé par tous les algériens surtout durant cette période; c’est le repas le plus partagé. Faite avec de la semoule, accompagné de poulet ou de viande de boeuf, le couscous se décline sous plusieurs variétés selon les régions de l’Algérie. La viande sucrée plus connue sous le nom de L’ham lahlou est également un plat que l’on trouve sur toutes les tables lors des grands repas durant le ramadan. Viande, abricots, raisins secs font de ce plat un incontournable. Appréciée par les enfants, la viande sucrée est une spécialité de l’ouest du pays. Considérés comme des friandises, les zalabia et les kalb ellouz sont des beignets aux amandes et aux pruneaux.

Copyright - lesjoyauxdesherazade.com

Copyright – lesjoyauxdesherazade.com

Pour les boissons, le thé est affectionné de tous même si le café, venu de l’occident, est devenu une habitude. A la menthe ou à la cannelle, le thé accompagné de dattes sert de premier aliment pour rompre symboliquement la diète.

 

A la table algérienne, on trouve du goût et des saveurs méditerranéennes, le tout réhaussé par une saveur berbère qui en fait l’originalité.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *