Cameroun : Les sites inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco

By  |  0 Comments

Le Cameroun possède 2 sites inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco: la réserve de faune du Dja et le trinational de la Sangha.

Si on s’en tient à l’hospitality report (Rapport sur l’hôtellerie camerounaise) présenté par le site africain de réservation d’hôtels en ligne Jumia Travel, le Cameroun dispose d’un potentiel de 828 sites touristiques. Sites naturels, stations balnéaires, chutes d’eaux et montagnes, etc.Ces sont répartis sur l’ensemble du territoire. Malgré ce potentiel fort impressionnant, seuls deux sites sont inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco.

  • La réserve de faune du Dja

LaReservedeDja

La réserve de faune du Dja fut le premier site camerounais inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco en 1987. C’est l’une des forêts humides d’Afrique les plus vastes et les mieux protégées, 90% de sa superficie restant inviolée. Encerclée par le fleuve Dja qui en forme la limite naturelle, la réserve est surtout remarquable pour sa biodiversité et pour la grande variété des primates qui y vivent. Ce site abrite 107 espèces de mammifères, dont cinq sont menacées.

Créée en 1950, la réserve de faune du Dja fait partie intégrante des forêts denses humides qui constituent le bassin du Congo. D’une étendue estimée à près de 526.000 hectares , cette réserve est l’habitat de nombreuses espèces animales et végétales telles que les gorilles, les chimpanzés et les éléphants de forêts.

  • Le trinational de la Sangha
Trian- © Andréa Turkalo

© Andréa Turkalo

Le trinational de la Sangha à été quant à lui, inscrit à ce patrimoine en 2012. Situé dans le nord-ouest du bassin du Congo entre le Cameroun et le Congo, le site comprend trois parcs nationaux couvrant une superficie totale de 750 000 ha. On y retrouve des crocodiles du Nil et des poissons-tigres goliath ainsi que d’autres grands prédateurs. Le trinational abrite également des espèces herbacées et des populations considérables d’éléphants de forêts, ainsi que des gorilles  et chimpanzés.

L’Afrique est bien représentée dans ce patrimoine de l’Unesco avec 129 sites répertoriés. L’Ethiopie et le Maroc occupent la pôle position avec 9 sites inscrits chacun, suivis de l’Afrique du sud qui s’en sort avec 8 sites, l’Algérie, l’Egypte et le Sénégal avec 7 sites chacun. La république du Tchad clôture le podium avec 1 site répertorié. (Consultez cette liste Ici)

Le patrimoine mondial ou patrimoine de l’humanité, désigne un ensemble de biens qui présentent une valeur universelle justifiant leur inscription sur une liste établie par le comité du patrimoine mondial de l’organisation des nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO). Le but de ce programme est de conserver pour les prochaines générations les biens dits culturels ou naturels d’importance pour l’humanité.

 

button_discover150French

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *