Parcours touristiques à Alger : les lieux à visiter

By  |  0 Comments

Alger , la cité blanche est bâtie sur un site exceptionnel en face de la mer Méditerranée.

La partie moderne de la ville est construite sur le plateau au niveau de la mer. La partie ancienne, la ville antique quant à elle est construite au niveau de la colline escarpée ; elle est couronnée par la Casbah qui représente le cœur historique d’Alger.

Jumia Travel vous fait découvrir quelques endroits à absolument visiter lors de votre séjour dans la capitale de l’Algérie.

  • Le sanctuaire du Martyr est un monument dédié aux morts et martyrs de la guerre d’indépendance. Inauguré en 1982, ce monument est situé sur les hauteurs d’Alger près du centre commercial El Riadh Feth. Le mémorial surplombe le quartier du Hamma et le Jardin d’Essai. Plusieurs artistes algériens ont participé à sa construction comme Bachir Yelles et le calligraphe Skander Abdelhamid. Haut de 92 mètres et composé de trois feuilles de palmier qui se rejoignent à mi-hauteur, le mémorial est constitué d’une tour de style islamique surmontée d’un dôme de 6 mètres. Au bord de chaque feuille de palmier se dresse la statue d’un soldat, chacun représentant une étape de la lutte pour l’indépendance du pays. L’ensemble repose sur une esplanade oùu brûle une flamme éternelle. Au-dessous du monument se trouve une crypte, un amphithéâtre et le musée du Moujahid (musée du soldat).
  • La Casbah est le coeur historique de la ville ; elle fût fondée sur les ruines de l’ancienne ville des Romains. Le quartier de la Casbah est classé sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1992. Construite sur une colline descendant vers la mer, elle est divisée en deux: la haute Casbah et la basse Casbah. On y trouve des bâtisses et des mosquées datant du 17e siècle notamment la mosquée Ketchaoua flanquée de deux minarets, la mosquée El Djedid avec sa grande coupole ovoïde et ses quatre petites coupoles, la mosquée El Kébir qui est la plus ancienne construite par le souverain Tashfin Ibn et reconstruite plus tard en 1794, la mosquée Ali Betchnin et, le palais de Jenina. Une citadelle haute de 125 mètres domine l’ensemble du quartier de la Casbah.
  • Les mosquées Al Djamâa Al Kabir (grande mosquée) et Ketchaoua sont les édifices religieux les plus fréquentés de la capitale. La mosquée Al Djamâa Al Kabir est le plus ancien lieu de culte de la ville. Datant de la période almoravide, elle a été construite en 1436 et a été restaurée deux fois en 1613 puis en 1794. La mosquée Ketchaoua quant à elle, est célèbre pour son passé très unique. Afin d’asseoir son autorité, la France l’aelle a été transformée en église par la France entre 1832 et 1962 mais celle-ci est redevenue , avant de redevenir une mosquée à l’indépendance. D’ailleurs, l’intérieur garde les traces cette époque.
  • Le musée national du Bardo est une ancienne villa de l’époque Ottomane. Commandée par un riche commerçant et transformée en musée en 1930, la villa possède une collection riche d’objets des ères paléolithiques et néolithiques. Une belle collection de figurations préhistoriques et d’œufs d’autruches égayent aussi les salles du musée. Le squelette de Tin Hinan, reine des Touareg est la pièce maitresse du musée national du Bardo. Les lieux sont ouverts du Lundi au Samedi (je cherche encore les horaires de visite).
  • La Basilique Notre Dame d’Afrique était auparavant connue sous le nom de « Madame l’Afrique » ; c’est un sanctuaire dédié à La Vierge Marie. Elle est située dans le quartier de Z’Ghara et est haute de 124 mètres. La Basilique surplombe tous les quartiers ouest d’Alger. Œuvre de l’architecte français Jean Eugène Fromageau, l’édifice fût achevée en 1872 après 14 ans de travaux. L’extérieur est construit dans un style byzantin, et quantd à l’intérieur lui elle s’inspire de l’architecture hispano-mauresque. Une maxime inscrite en français, en arabe et en berbère indique : « Notre Dame d’Afrique priez pour nous et pour les Musulmans« . Elle est marquée derrière l’autel sur le mur de l’abside. Pour les visites, les lieux sont ouverts tous les jours de 11h à 12h30 et de 15h à 17h30.

 

Notre-dame-dafrique

 

  • La Grande Poste d’Alger est un édifice magnifique à ne pas rater lors de votre visite à Alger. Inauguré en 1910 et bâti sur le site d’un ancien fort turc, le bâtiment a été réalisé par les architectes français Voinot et Toudoire. De style néo-mauresque, l’intérieur de la Grande Poste est splendide, d’un grand raffinement. La façade extérieure est typiquement mauresque avec ses coupoles, minarets, escaliers en marbre et ses grandes portes en bois. L’édifice est le symbole de l’Algérie coloniale. Les boîtes aux lettres de l’époque qui se trouvent près de l’entrée valent également un coup d’œil ; elles sont bien entretenues et témoignent des débuts de l’aéropostale.

 

DidYouKNow

  • Le Jardin d’essai du Hamma se trouve dans le quartier du Hamma. Il se présente comme un oasis de verdure coincé entre le Maqam E’chahid et le Musée National des Beaux-Arts. Luxuriant, le Jardin d’essai est aussi un centre de production botanique, un centre d’enseignement et un lieu de promenade très apprécié des Algérois. On y dénombre plus de 1 200 espèces végétales. L’aile ouest du jardin est occupée par le jardin français ; une allée circulaire au sud-est contourne le jardin anglais doté d’un petit lac avec de jolies plantes aquatiques. Autrefois, un jardin japonais fut aménagé mais n’existe plus. Ce qui frappe le visiteur est ce contraste saisissant entre le jardin français soigneusement taillé et le reste du jardin où, flore tropicale, troncs d’arbres et lianes exubérantes donnent l’image d’un paysage exotique inexistante dans ces contrées.

 

Visiter Alger

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *