Gastronomie – Le Tajine à l’heure de la diversité culturelle

By  |  0 Comments

Mondialement connu comme Le plat national du Maroc, le Tajine s’est répandu un peu partout dans le monde. De Dakar à Nairobi et de Paris à Dubaï, on déguste le tajine sous différentes déclinaisons entre tradition et modernité. Avec Jumia Travel, revisitons les milles et une recettes de ce plat oriental devenu patrimoine mondial.

A l’origine, le tajine est une spécialité berbère fait de viande de chameau, de mouton ou de brebis. Cuisiné dans un ustensile spécial qui depuis lors s’appelle tajine aussi permettant par la même occasion à l’artisanat local d’être mieux valorisé. Sur les marchés de Casablanca ou de Marrakech, vous en trouverez à bon prix. Dans les capitales occidentales c’est même devenu un effet de mode, un objet de décoration mais reste avant tout un ustensile de cuisine et un plat de service.

Le mode de cuisson en fait un plat équilibré ; il faut dire que tous les ingrédients sont mijotés à feu doux, à l’étouffée avec un soupçon d’huile d’olive et sans matière grasse. A la base, dans les montagnes du Sud marocain, on cuisine le tajine avec les produits disponibles et de saison. Légumes, pruneaux, viande de brebis ou de mouton, poulet, oranges ou mandarines sont les ingrédients les plus courants. Avec le temps, beaucoup de variantes du tajine se sont mis au goût du jour. Dans les villes bordées par la mer, on trouve du tajine au poisson spécialement de la sardine ; dans les pays désertiques, la viande de chameau est l’aliment de base. En Europe et aux USA, c’est la viande de bœuf avec des œufs qui font la fureur mais la recette garde toute son originalité.

Une fête traditionnelle ou religieuse sans tajine est impensable chez les Berbères. Ici, on accueille les étrangers avec un tajine fumant partagé autour d’une table commune.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *