Daara J Family met sa musique au service de la destination Sénégal – Entretien

By  |  1 Comment

La culture a été un grand levier de la promotion touristique et la musique a une portée qui va au-delà toutes les frontières possibles. Faada Freddy et Ndongo D composent depuis plusieurs années le groupe Daara J Family. Talentueux et connus partout dans le monde, les deux compères se sont investis depuis le début de leur carrière dans à la promotion de leur pays : le Sénégal.

Dans leur dernier album, un morceau illustre bien cet attachement à leurs origines et incite à la découverte du pays de la Téranga. « Sénégal » est une chanson qui porte bien son nom. Le blog de Jumia Travel est parti à la rencontre de ces stars adulés et porteur d’un message.

Jumia Travel Blog – C’est un grand plaisir de vous recevoir dans notre rubrique carnet d’invité et merci d’avance de nous accorder cet entretien. Le Daara J Family n’est plus à présenter mais n’empêche nous allons vous demander de vous présenter à nos milliers de lecteurs de par le monde.

Ndongo D – Je suis artiste, passionnée de musique et un peu geek ; j’adopte tout ce qui est nouvelles technologie et enfin je suis le frère de Faada Freddy.

Faada Freddy – Auteur, compositeur et chanteur, je suis membre du groupe Daara J Family.

daara-j-family-1

Jumia Travel Blog – Votre dernier album “Foundation” est sur le marché depuis quelques mois ; on pourrait en savoir plus sur cet opus ?

Ndongo D – L’album est sorti au mois de Mai et il est dénommé Foundation. Nous sommes actuellement entrain d’en faire la promotion, c’est un album de 11 titres et 2 bonus track. Il faut dire que depuis le début  de l’année nous avons été en concert un peu partout au Sénégal. Nous sommes passés à Kaolack, Thiès, Saint-Louis et dans le Fouta. Une grosse partie de la promo a été sur le terrain, et là on est entrain de faire le tour des médias pour communiquer sur les thèmes de l’album. Il faut dire que le lancement de cet album a été grandiose, ça s’est passé à la place du souvenir le 19 mai passé.

Jumia Travel Blog – Avec des titres comme Baag, Call my Name, African Mousso ; on peut dire que l’album est un vrai retour au classique. Dites-en nous plus sur les différentes chansons ?

Faada Freddy – Juste par le titre de l’album, on voulait lancer un message fort sur ce qu’est le monde. La fondation de tout est et demeure l’être humain. C’est le message fort que contient cet album à travers ses 11 titres. Cet être humain est au début et à la fin de tout sur cette terre ; il crée, développe et enrichit ce monde mais cet être humain est entrain de devenir l’esclave de toutes ses créations. C’est un rappel pour une humanité plus humaine. Et à travers des morceaux comme African Moussou, nous rendons hommage à la femme, celle africaine en particulier, car si l’être humain est à la base de tout c’est la femme qui est à la base de cet être humain là.

received_10201981141167007

Jumia Travel Blog – Beaucoup de thèmes ont été abordés dans cet album mais un particulièrement a retenu notre attention, c’est le morceau Sénégal ou vous décrivez la beauté de votre pays, pourquoi ce choix ?

Ndondo D – Nous sommes des ambassadeurs de notre pays et à chaque fois qu’on joue à Paris, Londres ou New-York nous représentons le Sénégal et l’Afrique. Et vu que dans notre pays, le tourisme rencontre d’énormes difficultés, ce morceau c’était notre manière à nous de contribuer positivement à la promotion de la destination Sénégal. Le message est d’abord destiné aux sénégalais car beaucoup d’entre nous ne connaissent pas les plus beaux coins de leur propre pays. Ce message est aussi destiné aux étrangers afin de leur donner un aperçu de tout le patrimoine naturel, culturel et identitaire du Sénégal. Le Sénégal dont on parle c’est le Sénégal de la Téranga. Dans la vidéo, nous avons osé prendre un car rapide, qui est un symbole du pays, pour parcourir tout le pays. Nous sommes allés en Casamance, à Kédougou voir les chutes de Dindifélo, à Saint-Louis, dans les îles du Saloum ; c’est notre manière à nous de vendre le Sénégal.

Faada Freddy – Bon nombre de sénégalais vont passer leurs vacances aux USA, au Maroc, dans les îles Canaries parce que tout simplement on leur vend ces destinations-là. Si nous arrivons à faire connaître le Sénégal des profondeurs, à montrer toute cette diversité sur nos terres, les sénégalais eux-mêmes apprécieront mieux et commenceront à voyager dans leur propre pays. Il y a le rêve américain ou européen, mais il existe également le rêve sénégalais qui n’a rien à envier aux autres et auquel tous les sénégalais doivent contribuer.

Jumia Travel Blog – Daara J Family croit au tourisme comme moteur de développement au Sénégal ?

Faada Freddy – Nous y croyons fermement. Maintenant il faut que les sénégalais soient les ambassadeurs de leur propre pays ; il faut que nous devenions une belle vitrine du tourisme sénégalais.

Ndondo D – Nous voyageons souvent et lorsque nous allons dans des grandes villes comme Paris, Milan, Barcelone, on se rend compte que leur force c’est leur capacité à faire découvrir leur ville. On y compte les touristes par millions chaque année et nous devons aller dans ce sens pour que Dakar ou Saint-Louis deviennent aussi de grandes villes de tourisme. A travers la musique, la mode et les autres formes d’expression artistiques ; nous pouvons arriver à ce stade. C’est notre musique qui servira de vecteur pour passer le message.

Jumia Travel Blog – Nous sommes à l’ère du numérique, du digital, des nouvelles technologies ; que pensez-vous que tous ces nouveaux médias apportent au secteur comme le tourisme ou la musique ?

Ndongo D – Nous vivons à l’ère du numérique, le monde est devenu un petit village. La technologie permet d’innover, de communiquer autrement et c’est le moment pour nous de montrer un autre visage de l’Afrique.

Daara-J-Family-3(1)

Jumia Travel Blog – On se doute que vous voyagez beaucoup, quels sont les pays africains que vous avez déjà visité et que vous avez beaucoup apprécié ?

Faada Freddy – J’ai beaucoup aimé l’Afrique du Sud et aller à Soweto a été un vrai moment d’émotion même si on nous disait que c’était dangereux. Nous sommes tombés sur un club où la musique de Daara J était jouée et ce fut un grand plaisir. Le Togo, le Bénin, la Guinée, le Mali, le Ghana ont été des expériences magnifiques ; nous avons de supers beaux souvenirs de tous les pays africains où nous sommes allés. Il est temps que nous les africains croyions en notre destin ; notre force est dans l’unité.

Jumia Travel Blog – Si on met à votre disposition un jet privé et on vous demande où est ce que vous voudriez aller, ce serait quoi votre destination touristique de rêve ?

Faada Freddy – Pour moi ce serait le Rwanda sans aucune hésitation. Je suis en admiration face à ce pays et à ses habitants ; ils ont subi un génocide et 20 ans plus tard ils font partie des pays africains les plus développés. Le Rwanda est un modèle de développement purement africain inspiré de leur propre histoire qui a été très douloureuse.

Ndongo D – Pareil, j’irais au Rwanda. Si les africains doivent suivre un modèle, c’est bien celui rwandais.

Anecdote Jumia Travel Blog – Quelle est la chose la plus insolite ou la plus folle qui vous soit arrivé lord d’un voyage.

Ndongo D – Lors d’un transit à Bruxelles, nous avons raté notre correspondance à force de traîner dans l’aéroport et c’était vraiment galère car on a dû passer la nuit là-bas en attendant d’avoir un autre vol.

Faada Freddy – Lors d’un voyage en Inde, Ndongo s’est débrouillé pour parler un mot penjab (chakeudifaaki) et dès qu’il prononçait le mot « magique » les hindous se mettent à danser on dirait un film de Bollywood. C’était devenu rigolo dans un pays qui n’était pas le nôtre où nous nous sommes fait adopter très vite.

Le blog de Jumia Travel vous remercie…

1 Comment

  1. Philo

    septembre 24, 2016 at 9:48

    Bravo Jumia travel, je suis super fan de Daara J 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *