Cotonou : Un bon « Ablo » dans vos assiettes

By  |  0 Comments

Découvrez aujourd’hui avec travel.jumia.com , une petite merveille ouest-africaine : le « ablo« , un mets très apprécié au Bénin, notamment. Cependant, la préparation de ce plat exige attention et doigté.

Si vous avez visité le Benin, et que vous n’avez pas gouté au traditionnel « ablo », alors là, vous êtes passé à côté d’un vrai délice.

Les gens raffolent du ablo, que ce soit dans les restaurateurs de luxe de Cotonou, ou dans les petites cagnottes qui jonchent les rues, un bon ablo accompagné de poulet ou de poisson grillé rien de tel pour agrémenter la journée des plus gourmets ou gourmands (adonon!! en langue locale).

Le ablo est un accompagnement à base de maïs, de semoule ou de riz, qui nécessite une longue préparation pour que la pâte lève bien et soit bien lissée avant la cuisson à la vapeur, mais il peut ensuite se déguster sur le pouce, accompagné de sauce de tomates et d’oignons, bien pimentée

 ablo ok

Allez on va tous s’y mettre à la cuisson d’un bon « ablo », travel.jumia.com, vous donne la recette.

Recette :

Temps de préparation : Environ 09 heures

Temps de cuisson : 15 minutes maximum

Pour 5 personnes

Équipement nécessaire :

– 1 verre d’environ 25 cl

– 2 saladiers

– 1 spatule en bois

– une louche ou une cuillère à soupe

– 1 casserole assez grande

– 1 fouet à main

– des ramequins durs ou en aluminium

– du papier cellophane ou des feuilles d’aluminium

– un autocuiseur

Ingrédients :

– 500g de farine de maïs ou de semoule

– 250g de farine de riz

– 1 cube de levure fraîche

– 3 pincées de sel

– 1 demi-verre de sucre en poudre

Préparation :

couisson

 – Mélanger la farine de maïs, la farine de riz et la maïzena dans un bol.

 – Prendre 1/4 de ce mélange, ajouter un verre d’eau, bien mélanger le tout avec un fouet et faire une petite bouillie homogène.

 – Mettre une casserole au feu avec 2 verres d’eau. Quand l’eau se met à bouillir, ajouter la bouillie, tourner au fur et à mesure avec une spatule pour obtenir une bouillie homogène.

 – Descendre la casserole du feu quand le mélange commence à bouillir. Puis laisser reposer.

 – Lorsque la bouillie est refroidie, ajouter la levure effritée à la main, un peu de sel, le sucre plus ou moins selon votre goût

 – Ajouter les 3/4 de mélange restant, bien mélanger pour obtenir une pâte homogène et qui doit avoir la consistance d’une pâte à gâteau mou

 – Laisser reposer pendant 4 h. La pâte gonfle, devient lourde et poreuse. Remuer au fouet pour lui redonner un aspect lisse

– En attendant, préparer les ramequins en mettant des feuilles de manioc ou du cellophane ou des feuilles d’alu

– Après avoir laissé reposer la pâte, remplir à la louche ou à la cuillère au 3/4 les ramequins avec la préparation

– Mettre les ramequins dans l’autocuiseur pendant environ 15 min

– Retirer ensuite les ramequins de l’autocuiseur… Notre « ablo » est prêt !

Il peut être accompagné de sauce de tomate au poisson, à la viande.

Oups, pas facile, pour moi… alors pour faire plus simple je me rend à Cotonou, bien évidemment je fais d’abord un tour surtravel.jumia.com, pour réserver mon hôtel. 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *