Carte postale de Constantine : visite de la ville aux ponts!

By  |  0 Comments

Chef-lieu de la wilaya du même nom, Constantine est la troisième ville la plus peuplée de l’Algérie. L’agglomération est divisée en deux parties : l’ancienne ville, où se trouve la Médina, et la nouvelle ville avec les nouveaux quartiers. Avec Jumia Travel, partons à la visite de la ville aux ponts.

Copyright: www.algerie-monde.com

Copyright: www.algerie-monde.com

Constantine est l’une des plus anciennes cités du monde et tient une importance particulière dans l’histoire méditerranéenne. La ville du vieux rocher est considérée comme la capitale de l’est du pays ; ici les vestiges antiques ne manquent pas et font de la ville une destination touristique de choix. Le site d’El Hofra renferme près de mille stèles puniques dont certaines sont au musée de Cirta et au musée du Louvre. Le palais Ahmed Bey est le monument historique le plus visité ; il a été construit entre 1826 et 1835 par le Hadj Ahmed Bey, héros de la résistance anticoloniale dans l’Est algérien. La taille de l’édifice est de 5 600 m2 et le palais se distingue par son style mauresque baroque où apparaissent différentes influences de styles européen et oriental. Des céramiques polychromes ornent les murs du palais et représentent plusieurs villes arabes ainsi que des batailles de la régence d’Alger. Les bâtiments du palais s’organisent autour de trois jardins et de trois cours tandis que les appartements sont ouverts sur des galeries. Le Bey a également construit une aile réservée pour les femmes de son harem. Les sources thermales de Sidi M’cid sont situées avant le pont des chutes et ont été construites sur d’anciens thermes romains. Les bains antiques de César existent toujours et l’endroit est ouvert à la visite.

Parmi les vestiges islamiques, on peut visiter certaines mosquées : il en existe une centaine à Constantine. Les plus anciennes mosquées ont été bâties avec des pierres romaines. La Grande Mosquée de la ville a été élevée sur les ruines d’une église par les Hammadides et c’est le plus ancien édifice religieux musulman connu à Constantine. La Mosquée de Sidi El kettani fût construite sous la houlette de Salah Bey au 18ème siècle ; elle se trouve à proximité de la Casbah et est ouverte aux visites tous les jours sauf le vendredi. Tous ces édifices se trouvent dans la partie la plus ancienne de Constantine. Dans la ville moderne, on trouve le Théâtre Régional de Constantine qui a été construit entre 1861 et 1883 dans un style d’opéra italien : le bâtiment est le premier grand édifice construit par les Français. On y trouve aussi le Monument aux morts, l’Université des frères Mentouri et la Mosquée Émir Abdelkader.

Copyright: www.algerie-monde.com

Copyright: www.algerie-monde.com

Constantine est aussi célèbre pour ses nombreux ponts : le relief de la ville est unique et a vu la nécessité de construire des ponts afin de relier toutes les parties de la ville. Le pont d’El-Kantara est l’un des plus anciens et date de l’époque romaine mais il été restauré vers les années 1860 par le souverain d’alors Salah Bey. On arpente facilement la passerelle de Sidi M’Cid qui relie la Médina de Constantine au centre hospitalo-universitaire.

et le viaduc routier de Sidi Rached le quartier du Coudiat (centre-ville) à la gare de Constantine. À l’entrée des gorges, se situe le pont du Diable qui doit son nom au bruit que font les eaux dans cet endroit surtout en période de fort débit. La passerelle Mellah-Slimane est uniquement réservée aux piétons ; elle est très accessible.

Constantine se situe à 431 km à l’est de la capitale Alger et l’autoroute Est-Ouest traverse la ville. L’aéroport Mohamed Boudiaf dessert l’agglomération et des compagnies nationales y affrètent des vols réguliers.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *