Abidjan, capitale du reggae en Afrique

By  |  0 Comments

Grand succès pour la première édition du Abi reggae festival d’Abidjan, grâce notamment à la présence d’Alpha Blondy, star incontestée et de nombreuses personnalités telles que Ky-many Marley et Pascaline bongo-Odimba.  Travel.Jumia.com, revient sur cet événement qui a marqué la capitale économique du pays.

Durant quatre jours ce grand rendez-vous de la culture rastafari  a tenu toutes ses promesses au point de faire  dire à Peetah Morgan (membre du groupe Morgan héritage) : « Après Kingston, Abidjan est la deuxième capitale du reggae dans le monde », ceci pour mettre en lumière un pays dont l’amour pour ce rythme musical n’est plus à démontrer. En effet, la Côte d’Ivoire, plaque tournante de la musique africaine a toujours subi l’influence de la musique reggae au point d’avoir révélé de grands noms.Kajeem, Ismael Isaac, Tiken jah Fakoly ou encore Alpha Blondy, pour ne citer que ceux là, sont aujourd’hui les porte-étendards de cette musique appréciée dans le monde entier.

Outre les festivités marquées par le ballet d’ artistes nationaux et  internationaux (Morgan Heritage, Steel pulse, Ky-mani Marley, Ismael Issac,)  se succédant sur le podium  pour communier avec un public acquis à la cause rastafari, d’autres activités sont venues apporter un cachet particulier à cette grande messe. En effet, plusieurs thèmes sur l’influence de cette musique à travers le monde ont été prononcés par d’éminentes personnalités de la culture et des arts (Olivier Grange ministre jamaÏcain de la culture, Chris Black-Well ou encore Alain Foka) à la grande satisfaction des nombreux adeptes qui ont répondu massivement à ce premier rendez-vous du genre.

« Notre pari était de repositionner Abidjan comme la seconde capitale du reggae mondial et nous pensons l’avoir réussi au vu de la mobilisation exceptionnelle pour cette première édition » aux dires du ministre Dosso Moussa, président d’honneur du Festival, qui ambitionne de le pérenniser.« Notre ambition avec Abi reggae est de faire d’Abidjan un lieu de pèlerinage ».

Vivement l’an 2 du Abi reggae festival qui se voudra encore plus international dans un contexte où la Côte d’ivoire vient d’obtenir la certification TSA (Transport Securtiy Administration) de son aéoroport international (dessert vers les Etats-Unis) et où de grands acteurs du tourisme international tels que Jumia Travel .com pourraient faciliter l’hébergement des touristes pour l’édition prochaine.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *